Témoignages, Sauver les élèves

Dylan, 15 ans, en quatrième : Le collège, moins on y est, mieux c'est !

16-11-2009 11:03

Dylan n'a pas vu la conseillère d'orientation. Il ne veut pas être orienté sur un test bidon. Il veut faire de la mécanique et a trouvé une solution de pré apprentissage. Il va pouvoir quitter le collège. Il a le sentiment d'avoir perdu deux ans.

J'ai même pas vu la conseillère d'orientation. De toute façon, c'est chiant, ça prend la tête ! Elle nous parle de n'importe quoi. Elle nous connaît bien, mais elle nous fait remplir une fiche. Il faut répondre à des questions, et elle regarde juste ce qui sort en premier. J'ai un copain qui l'a fait et elle a décidé pour lui : « Tu feras de la vente ! - Mais, je ne veux pas faire vente, moi ! » La conseillère d'orientation a insisté avec sa mère : « Vous devez l'orienter vers la vente. » Lui, il a insisté aussi : « Si je fais vente, je ferai tout pour me faire virer. »

Moi, je voulais aller dans un lycée professionnel, pour faire moins de matières qui servent à rien. Mais, la principale a insisté pour que je passe en 3ème dans son collège ! Juste pour m'embêter. Elle a dit à ma mère : « Il faut qu'il reste et de toute façon, c'est moi qui prends la décision ».

L'année prochaine, je vais en mécanique, je vais travailler dans un garage pour un an en pré apprentissage. Après, je ferai carrosserie chez un patron qui m'a pris tout de suite. Je me suis débrouillé tout seul pour trouver ça, avec la chambre des métiers. Parce que j'ai pas trouvé de lycée dans le coin pour me prendre en carrosserie, à cause de mes bulletins scolaires évidemment. (...)

Les profs, ça va. Ils voient que je fais plus rien, donc ils ne s'occupent même plus de moi.

Je peux rester quatre heures au collège sans rien faire. Je vais juste sortir mes cahiers, mon livre, je vais regarder le tableau, je vais m'amuser. Je jette des boulettes. Je casse mes crayons, je fais des sarbacanes avec. Je refais des boulettes, je les mets dans ma bouche, je les mouille bien et après ça se colle sur le tableau. (…) Des fois, ils me mettent en colle, et j'y vais pas, j'ai pas envie d'y aller. Y en a qui disent rien, et d'autres ils reprennent mon carnet et ils remettent une observation. Cette année, j'en ai eu neuf.

Quand je suis rentré en 6ème, j'aimais bien au début ce collège. (…)

Quand j'étais en 5ème, je faisais le bordel, mais je travaillais quand même. Tandis que là, non, je fais encore le con, mais je travaille plus du tout.

De toute façon, je n'aimais pas le collège. Je préférerais travailler directement. Je préférerais un apprentissage plus tôt. Moi, je dis qu'ils devraient faire de l'insertion et des stages à partir de la 4ème ! J'aurais pu le faire cette année, je l'aurais fait direct.

L'apprentissage, c'est deux semaines d'école et deux semaines de stage. C'est mieux. C'est comme si j'avais perdu deux ans dans ce collège là. A cause des bastons et des rackets, et de ce collège pourri, j'ai perdu mon temps. Et j'aurais peut-être mieux travaillé si j'avais pu passer en stage de mécanique ailleurs qu'au collège. Le collège, moi je dis, moins on y est, le mieux c'est !

Ce témoignage est extrait du livre "Ce que je ne peux pas vous dire : 26 collégiens parlent", Marie-Thérèse Cuny, Sylvie Angel, édition Oh, 2003

 

Catégorie: Témoignages, Sauver les élèves

publish in twitterbookmark at del.icio.usbookmark at digg.combookmark at furl.netbookmark at spurl.netbookmark at technorati.combookmark at google.combookmark at yahoo.combookmark at facebook.com


Calendrier

November 2009
L M M J V S D
« Oct   Nov »
 1
230405678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  

Catégories

Dernières publications

Liens